Le BTS NRC devient le BTS NDRC : pourquoi ça change et qu’est-ce qui a changé ?

Le BTS NRC devient le BTS NDRC : pourquoi ça change et qu’est-ce qui a changé ?

La rentrée 2018 voit se profiler une nouvelle réforme affectant le BTS Négociation et Relation client (NRC) qui devient désormais le BTS Négociation et Digitalisation de la Relation client (NDRC). Ce chamboulement prend racine dans la volonté de prendre en considération les nouvelles mutations qui opèrent au sein de l’activité de la négociation et de la relation-client, lesquelles sont marquées par une forte digitalisation. L’univers digital caractérisé par internet, les réseaux sociaux et les applications mobiles transforme les modalités de conception et de diffusion des contenus commerciaux ; ce qui interpelle au premier chef les professionnels des métiers du commerce. Le processus de réforme ayant permis la création du BTS NDRC souhaite mieux prendre en compte la réalité du digital dans le cursus pédagogique de la formation afin de mieux outiller les étudiants pour leur carrière professionnelle.

Quels sont les changements apportés par le BTS NDRC ?

L’objectif du BTS NDRC est de former des vendeurs et des gestionnaires commerciaux capables d’avoir une vision globale de la relation-client. Une fois formés, les apprenants devraient être en mesure de concevoir une stratégie commerciale aux retombées positives pour le chiffre d’affaires de l’entreprise. Les supports digitaux occupent désormais une place centrale dans l’activité des professionnels du commerce ; autour de ces outils, s’organise la relation-client qui lie le vendeur à ses clients.

Le BTS NRC devient le BTS NDRC : pourquoi ça change et qu’est-ce qui a changé ?

L’écosystème du digital transforme en profondeur les comportements des acheteurs et des consommateurs, de même il accroît leurs exigences à l’endroit du vendeur. D’où l’intérêt de la réforme du BTS qui devrait amener les apprenants à mieux saisir les contours de ces transformations. Au-delà de la qualité du produit ou de la prestation, le consommateur connecté en permanence recherche une expérience-client de qualité. Le nouveau BTS NDRC a intégré cette nouvelle dans le cursus de formation, ainsi qu’en témoigne l’intégration de deux nouveaux modules à vocation professionnelle : Relation client à distance et Digitalisation d’une part et Relation client et Animation de réseaux d’autre part.

Que contient la formation ?

Le cursus de formation du BTS NDRC aborde des matières générales ainsi que des modules de professionnalisation. Parmi les enseignements principaux du programme, on peut noter les suivants : Culture économique, juridique et managériale (CEJM), CEJM appliquée, Culture générale et Expression ; Langue vivante étrangère ; Relation client et Négociation vente ainsi que les deux nouveaux modules cités plus haut.

Pour valider le diplôme, les étudiants sont tenus de cumuler 16 semaines de stage en entreprises au cours desquelles ils seront en contact direct avec la clientèle. Le stage est un complément utile de la formation académique dans la mesure où il permet à l’étudiant de développer des compétences nouvelles et de consolider ses acquis. Le stage permet également à l’apprenant de se faire une idée des réalités du monde de l’entreprise.

 

 

Conditions d’admission

Les conditions d’admission n’ont pas été modifiées par la réforme du BTS. La formation est accessible aux bacheliers principalement aux détenteurs d’un bac STMG option marketing. La formation est également ouverte aux titulaires d’un bac ES, bac pro commerce ou bac pro vente.

Débouchés

Il existe plusieurs débouchés professionnels à l’issue d’un BTS NDRC en fonction des différentes étapes de l’action commerciale à savoir la prospection, l’animation, la négociation, la vente ainsi que le suivi après-vente. Plusieurs carrières professionnelles s’offrent à l’étudiant, il peut s’orienter vers le soutien de l’activité commerciale et devenir prospecteur ou animateur ; il peut opter pour la relation-client et être vendeur, négociateur, délégué commercial ou technico-commercial ; il peut enfin choisir le management des équipes commerciales en devenant chef des ventes, assistant manager ou responsable de secteur.